Home » , » Erreur du Banquier : Contestation de TEG

Erreur du Banquier : Contestation de TEG

Pendant des années, les banques n'ont pas appliqué la loi pour le calcul des taux d'intérêts au détriment de leurs clients. En effet, il a été constaté que 70% des dossiers de prêt comportent des erreurs.

Erreur du Banquier : Contestation de TEG


Chaque personne qui a souscrit un prêt immobilier ou un prêt professionnel est donc concerné. Erreur du Banquier propose un service gratuit de détection des erreurs dans le TEG (Taux Effectif Global) des emprunts.

Après une première analyse, le client se voit proposer une procédure judiciaire (avec prise en charge possible des frais de justice) afin de demander réparation.

Le montant moyen récupéré par les clients est à ce jour d'environ 25 000 euros (correspondant à la déchéance des intérêts lorsque la banque est condamnée).

En cas d’erreur constatée, l’emprunteur est en droit d’attaquer son établissement bancaire pour irrégularité de l’offre de prêt et absence des mentions obligatoires définies aux articles L312-1 et suivants du code de la consommation.

Lorsque l’emprunteur obtient gain de cause, le taux du prêt immobilier doit être recalculé, non pas selon le taux d’intérêt contractuel présent dans l’offre de prêt initiale, mais en fonction du taux d’intérêt légal l’année de conclusion du contrat de prêt. 

Seul l’appui d’un professionnel du droit vous permettra de valider ou non une erreur de TEG.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez aussi

Réalisez votre comparatif

Le Guide Immobilier

0 € d'impôt

-->